Retour

La petite histoire du bikini…

La petite histoire du bikini…

L’inventeur du bikini, c’est Louis Réart. 
Il le présenta pour la première fois à Paris le 5 juillet 1946 à la piscine Molitor porté par Micheline Bernardini, une célèbre danseuse nue du Casino de Paris (aucune mannequin ne voulant le porter).

 

Il choisi le nom de Bikini en référence à l’atoll du même nom sur lequel, cinq jours auparavant, avait eu lieu une explosion nucléaire. Il espérait que l’effet de mode de ce nouveau produit serait comparable à celui de l’explosion qui venait d’avoir lieu.

 

Louis Réard déposa un brevet pour protéger sa création.

 

En 1932, le couturier parisien Jacques Heim avait lancé « Atome », un maillot de bain deux pièces (le maillot avait la taille d’un short) qui remplaçait ainsi le maillot-gaine.

 

Une bataille publicitaire s’engagea  entre Réard et Heim :

 

« Atome, le plus petit maillot de bain du monde »
« Le Bikini, le maillot de bain plus petit que le plus petit maillot de bain du monde »
« Le Bikini, la première bombe an-atomique ! »

 

 

Pour souligner à quel point le nouveau maillot comportait peu de tissu, il était vendu contenu dans une boîte d’allumettes.

 

Le maillot de bain contreversé fut même interdit sur certaines plages en Italie, Belgique, Espagne et en France.

 

En Espagne le bikini a été autorisé à partir de 1952 pour favoriser le tourisme international sur les côtes espagnoles.

 

En 1956, Brigitte Bardot le rendit populaire dans le film Et Dieu… créa la femme dans lequel elle le portait en toile vichy. Beaucoup de jeunes filles françaises voulurent l’imiter. Une chanson à succès lui fut même consacrée Itsy Bitsy Teenie Weenie Yellow Polka Dot Bikini de Brian Hyland.

 

 

C’est à partir des années 60, avec l’apparition du bikini dans plusieurs films et, surtout, avec le boom touristique, que l’utilisation du bikini devint populaire sur toutes les plages d’Espagne, de France, d’Italie et du reste de l’Europe.

 

Seule exception, l’Allemagne, où il resta interdit dans les piscines jusque dans les années 1970!

 

Il fallut attendre le début des années 1960 pour qu’il devienne populaire et constitue un des plus grands phénomènes de mode.

 

L’ère des pin-up et notamment de Jayne Mansfield et de Marilyn Monroe permit de faire connaître au monde entier le Bikini. A rayures, à pois ou uni, elles posèrent plus d’une fois vêtues d’un simple Bikini, lequel selon le magazine Vogue , à l’époque,  » est sur une plage le maillot de bain le plus sexy qui soit « .

 

 

Autre actrice inoubliable en Bikini : Ursula Andress et la scène mythique dans le film de Terence Young de 1962, « James Bond 007 contre Dr. No », où l’on voit la belle sortir de l’eau, affublée d’un Bikini blanc.

 

 

Depuis une vingtaine d’année, d’autre variante au bikini fût popularisé.

 

Le monokini, à l’origine une culotte avec bretelles, conçue en 1964 par Rudi Gernreich, aujourd’hui slip de bain porté en laissant les seins découverts.

 

Le maillot de bain brésilien consiste à utiliser comme bas du bikini un slip brésilien, c’est-à-dire une culotte à mi-chemin entre le slip et le string. Il est couramment porté en Amérique du Sud.

 

On parle de microkini quand la partie inférieure est un string, appelé dans ce cas string de bain.

 

Le trikini, soit le maillot de bain brésilien, composé d’un haut et d’un bas reliés par une bande, une chaîne ou des anneaux.

 

Le tankini où le haut débardeur appelé tank top par les Américains et bas type culotte.

 

Le camikini dont le haut caraco appelé camisole top par les Américains et bas type culotte.

 

Le seekini, qui est un bikini transparent.

 

Et vous, que portez-vous?!

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des