Retour

De bonnes raisons de se rendre 3 heures à l’avance à l’aéroport!

De bonnes raisons de se rendre 3 heures à l’avance à l’aéroport!

Combien de temps avant le décollage dois-je me rendre à l’aéroport? 

 

Ma voisine est allée 2 heures avant son départ et elle n’a pas eu de problème?

 

Est-ce 1h, 2h ou 3h?

 

Êtes-vous vraiment certain(e) que je dois m’y rendre à 3h du matin étant donné que l’heure du départ est 6h?

 

 

Si ce sont des questions auxquelles nous avons tenté de répondre précédemment dans le texte 2 ou 3 heures à l’avance?, elles continuent d’hanter nos pensées, moi la première qui se les répète sans cesse d’un ton grogneur!

2 ou 3 heures à l’avance?

 

J’ai déjà entendu un agent de bord dire à un passager : l’avion est un moyen de transport rapide pour les gens patients! Niveau qualité du service à la clientèle, j’ai trouvé la réponse quelque peu audacieuse….n’empêche qu’elle est plutôt vraie!!!

 

L’avion est un moyen de transport révolutionnaire! Alors qu’il fallait des mois pour traverser d’un continent à l’autre en bateau, ce gigantesque engin volant permit aux gens de rejoindre chaque extrémité du globe en quelques heures….sans le mal de mer en prime!!

 

 

Par contre, il faut savoir s’armer de patience puisque oui, il faut véritablement se rendre 3 heures à l’avance à l’aéroport pour les vols internationaux!!!

 

Ceux et celles qui se demandent encore pourquoi, je vous offre aujourd’hui un plaidoyer bonifié qui réitère les raisons abordées dans 2 ou 3 heures à l’avance? et qui en fournit de nouvelles!

 

Le simple fait de s’y rendre est un bon argument! Avec les cônes oranges, les détours, la circulation, les formalités du stationnement si vous y avez recours… Même si, en théorie, nous devrions avoir les deux pieds dans l’aéroport 3h avant le départ, le fait de planifier notre arrivée dans ce délai peut nous fournir un «coussin» pour les petits retards que les péripéties de la route pourraient nous causer. Mais il faut garder en tête que cela n’est valable que lorsque tout est fluide à l’aéroport.

 

Or, comment être certain(e) que tout roule comme sur des roulettes à l’aéroport et que nous aurons amplement le temps, une fois les différentes étapes complétées, de casser la croûte, faire des emplettes ou facebooker?

 

 

En effet, il est difficile de connaître le nombre de vols opérés par votre transporteur aérien le jour même de votre départ. On ne peut donc pas prévoir le nombre de passagers qui feront la file pour s’enregistrer, déposer et/ou acquitter les frais de leur(s) bagage(s). Pour avoir suffisamment de temps pour s’enregistrer, il faut arriver 3 heures à l’avance!

 

 

Rappelons-nous que les comptoirs d’enregistrement ferment généralement 60 minutes avant le décollage. Une autre bonne raison de s’y rendre dans les temps!

 

L’achalandage au contrôle de sûreté…Encore une fois, difficile de prévoir le temps d’attente au point de contrôle de sécurité, si vous serez sélectionné(e) pour une fouille aléatoire, si vous sonnerez au portique de détection de métal ou si vous aurez à réorganiser votre bagage de cabine parce que vous détenez des contenants de plus de 100 millilitres…

 

Un fait non abordé dans le blogue 2 ou 3 heures à l’avance?: une clause du type «pas de remboursement pour transport manqué lorsque la personne assurée n’a pas prévu arriver au point de correspondance dans les délais recommandés par le transporteur»pourrait figurer à votre contrat d’assurance voyage annulation-interruption!

 

 

Une particularité propre aux vols à destination des États-Unis: nous devons franchir le Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis avant le départ, en plus de toutes les autres formalités!

 

On a souvent tendance à penser que manquer son vol «ça n’arrive qu’aux autres»! Soyons proactifs et présentons-nous à l’aéroport dans les délais prescrits ;)!

 

Bon voyage!

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des